L'identification

La démarche du schéma directeur de la restauration collective a été initiée par le Comité interministériel Consultatif d'Action Sociale des administrations de l'Etat (C.I.A.S) situé auprès du ministre chargé de la fonction publique.

Elle vise à rescenser la demande de restauration collective et l'offre , dans un périmètre géographique donné.

L'objectif recherché est de proposer à chaque agent de l'Etat une solution rationnelle dans ce domaine.

Expérimentée avec succès dans la région Nord-Pas-de-Calais, son déploiement est lancé sur l'ensemble du territoire métropolitain par la Direction Générale de l'Administration et de la Fonction Publique (D.G.A.F.P).

L'organisation

Dans chaque région, le déploiement de la démarche a été confié par la DGAFP, sous l'autorité du préfet, à la plate-forme R.H. du Secrétariat Générale aux Affaires Régionales (S.G.A.R).La conseillère action sociale et environnement professionel est chargée de conduire les travaux en liaison avec le président de la S.R.I.A.S.

En Rhône-Alpes, un comité de pilotage et de suivi est mis en place , sous la présidence du SGAR ou de son représentant.

Son rôle est :

  • d'acter la participation des services déconcentrés par la désignation d'un correspondant
  • de valider les orientations à prendre, au vu des résultats intermédiaires,
  • de prendre les décisions techniques qui permettront de faire progresser la démarche,
  • de demander des précisions et/ou des investigations complémentaires,
  • de valider les principales conclusions qui seront portées, comme outils d'aide à la décision, à la connaissance du pré-CAR.

 

 

Entre 2010 et 2013, la Préfecture de Région, en lien avec la SRIAS, a mis en place un Schéma Directeur de la Restauration.

Cette démarche visait à s'assurer que les agents de l'État disposaient bien d'un mode de restauration pour leur pause méridienne.

A ce sujet, vous avez probablement participé aux questionnaires de satisfaction diffusés par votre administration.

Les principaux résultats montrent que les solutions de restauration proposées par les administrations auvergnates sont globalement très satisfaisantes.

Ce schéma a d'ores et déjà permis de trouver des solutions de restauration pour les agents n'en disposant pas ou d'améliorer les solutions qui pouvaient leur être proposées.

Cet état des lieux pourra, à l'avenir, continuer à faire progresser l'offre de restauration faite aux agents.

Les agents fonctionnaires titulaires ou stagiaires et retraités sont les bénéficiaires des prestations servies par le RIA.

Consulter le schéma directeur de la restauration.

De plus une subvention interministérielle de 1,20€ (montant fixé pour l’année 2013) est déduite de chaque repas (dans la limite d’un repas par jour) pour tous les agents dont le nouvel indice majoré est inférieur ou égal à 465.

carte_auvergne


 

Dans l’Allier :
L’association de gestion des Restaurants Inter administratifs Moulins-Yzeure gère 2 sites :
RIA Moulins 19 rue Regnaudin
Ouverture en 1983
En 2011 : 354 repas/jour

RIA Yzeure rue Jean Vidal
Ouverture en janvier 2003
En 2012 : 245 repas/jour
Formalités d’admission : pour l’obtention d’une carte d’accès, présenter un bulletin de salaire. Les photos numériques seront réalisées sur place.

site Internet des RIA de Moulins et d'Yzeure

Dans le Puy de Dôme :
RIA AGRIP-cité administrative
rue Pélissier à Clermont-Fd
Ouvert en 1987
En 2012 : 255 repas/jour
Formalités d’admission : pour l’obtention d’une carte d’accès, présenter un bulletin de salaire.

RIA AIGOS-préfecture à Clermont-Fd
Le 1er RIA créé en Auvergne
En 2012 : 500 repas/jour
Formalités d’admission : pour l’obtention d’une carte d’accès, présenter un bulletin de salaire et 2 photos d’identités.

Dans le Cantal :
Pas de RIA.

En Haute –Loire :
RIA AGRIV 17 rue Vibert
Le Puy en Velay
Créé en 1992
En 2012 : 135 repas/jour
Formalités d’admission : pour l’obtention d’une carte d’accès, présenter un bulletin de salaire

site Internet du RIA du Puy-en-Velay

 

*hors subvention interministérielle pour 1 plat + 2 périphériques